Dame-Jeanne et misères Tradescantia

Le premier juillet dernier, je me lançais dans l’aventure incertaine de la plantation d’écosystème dans ces jolies Dame-Jeanne après avoir été fortement tentée par Sandrine, experte en la matière, avec de précieux secrets hérités de sa grand-mère.

Rien n’est encore certain mais j’avais envie de partager avec vous un résumé de l’évolution de ces bébés boutures.

Symbiose

L’idée étant de les garder avec nous 8 à 12 mois, le temps de voir si tout va bien et sur la durée d’un chantier car elles seraient le cadeau du cabinet pour chacun de nos clients qui nous ont confié leurs rêves. Une idée toute en symbiose avec la façon dont nous abordons et développons tous nos projets basés sur les concepts du bioclimatisme, des constructions neuves et passives où il y fait bon vivre et en toute saison grâce à la minutie des concepts naturels intégrés, l’importance des décisions constructives et du choix des matériaux, ainsi que l’importance de l’implantation et l’étude des plantes et arbres qui en font ou en feront partie intégrante.

Les Dame-Jeanne

Elles ne sont pas difficiles à trouver dans la région vu que la Castille et León est une terre de domaines viticoles où la tradition du vin remonte de longue date. -Comme les vins sont bons dans le coin!- Par contre, elles sont généralement vertes et les transparentes sont bien moins courantes.

Paisaje otoño viñedos Cigales Valladolid laboutiquedemelimelo yoniquenews

Un panier en osier les entourait et c’est après un lavage et nettoyage intensif de ces grosses bouteilles en verre (dommage, je n’ai pas les photos d’avant) à l’eau brûlante, du gros sel, du sable puis désinfection à l’alcool à 70º que ces Dame-Jeanne méritent une seconde vie en tant que décoration (il y avait la bienvenue du mois de juillet notamment).

créations crochet thème marin marinière coton dame jeanne laboutiquedemelimelo

Je crois que les nôtres ont une contenance de 16 ou 22 litres, j’aurais aimé vérifié avant de planter la deuxième mais l’effet petite tête a frappé de nouveau.

La Tradescantia Zebrina

Notre plante étant devenue plus qu’envahissante en intérieur, une Tradescantia Zebrina de la famille des Commelinacées appelée plus communément ‘Misère’, nous l’avions offerte à des amis mais j’en avais gardé des boutures en milieu hydro pour freiner nettement leur croissance, 2 ans et increvable.

L’épiderme des feuilles de la Zebrina montre un aspect visuel soyeux avec des feuilles un peu velues, avec des rayures parfois argentées, parfois pourpres, le tout dans un beau camaïeu de vert sombre, pourpre et argent.

boutures Tradescantia Zebrina Commelinacées

Le rempotage eut lieu le premier septembre avec l’aide de Mr souris fort intéressé: des billes d’argile en fond, du terreau Compo Sana que j’ai l’habitude d’utiliser, le tout proprement glissé grâce à un entonnoir désinfecté lui aussi, un bon arrosage (juste de quoi bien imbiber la terre sans fond d’eau dans la bonbonne) et hop, bouchon fermé.

Rempotage Dame Jeanne misère Tradescantia Zebrina laboutiquedemelimelo

Au Jour 8, des racines commençaient déjà à pousser dans tous les sens, autant les aériennes que celles sous terre qui affleuraient.

Malgré une bonne croissance, les tiges semblaient frêles alors je décidais de leur rajouter des petites soeurs le Jour 83: une autre bouture de Zebrina et cette petite toute verte enfin dénichée à la pépinière mais dont ils ne savaient me dire le nom, à suivre donc grâce à une autre bouture plantée en terre.

La Tradescantia Fluminensis Pink Hill

Ce qui nous amène à ces petites merveilles de boutures arrivées du Luxembourg, un cadeau de Sandrine @vegetale_sandpims rempotées le même jour 83 du rajout dans la première Dame Jeanne.
Pour la petite histoire, son courrier fut égaré durant trois semaines en août (auraient-elles pris le chemin des vacances?) et les pauvres boutures arrivèrent momifiées, frêles ou sèches dans le cas des Sitara, snif.

Mais quatre d’entre elles s’en récupérèrent après des soins intenses durant 20 jours: j’optais pour beaucoup de lumière naturelle mais jamais d’exposition directe au soleil avec les racines sèches dans du papier absorbant mouilé et non trempées dans l’eau car les tiges ne se soutenaient pas d’elles-mêmes. De nouveau une belle leçon de survie de Dame Nature!

Grâce à la bienveillance de leur maman (encore merci Sandrine), le 21 septembre, la seconde Dame-Jeanne accueillait trois splendides boutures aux tiges roses et au feuillage vert vif et clair. Une nouvelle variété pour moi qui ne connaissait guère cette Tradescantia de collectionneur et un réel bonheur!

Jour 30 et elles s’éclataient déjà avec un port érigé et des tiges qui semblent particulièrement fortes.

Jour 40 et l’apparition de nouvelles feuilles, incroyablement plus rapide cette Fluminensis!

Dame Jeanne Tradescantia Fluminensis Pink Hill JOUR 40 laboutiquedemelimelo

Le duo de Dame-Jeanne

Les deux bonbonnes sont aujourd’hui occupées par de jolis habitants, comme des jardins où on s’attend à voir des surprises tous les jours et c’est vraiment le cas!

Dame Jeanne duo misère Tradescantia Zebrina Fluminensis Pink Hill laboutiquedemelimelo

La Zebrina quant à elle rampe à sa façon, s’allongeant sur la terre, se colle aux parois de la Dame-Jeanne et semble raffoler de l’eau condensée sur celles-ci.

Condensation parois dame jeanne Tradescantia Zebrina laboutiquedemelimelo

Toujours beaucoup de nouvelles racines aériennes très agréables à voir, elles semblent si douillettes.

Nouvelles feuilles et racines Tradescantia Zebrina laboutiquedemelimelo

C’est depuis peu qu’elle fait de nouvelles tiges là où elle s’est elle-même ancrée en terre.

Nouvelles tiges Tradescantia Zebrina laboutiquedemelimelo

Allez, chut, ça pousse!

♡♡♡
Voilà passion green et nouvelles expériences, j’espère n’avoir ennuyé personne ;) et au contraire vous avoir motivés à essayer!
Des bises,
M.

Les petits plus

@vegetale_sandpims
Vous pouvez découvrir les superbes Dame-Jeanne plantées de Sandrine sur son compte instagram.

@sweet_poom_
Ma jolie baladeuse qui vous a sûrement fait de l’oeil est de l’adorable créatrice Anaïs.

@aufilduneimage
Et ce beau macramé mural avec les fleurs origami a été réalisé par Delphine.

Liens non sponsorisés et partagés avec grand plaisir.

12 Kommentare zu “Dame-Jeanne et misères Tradescantia

  1. Loin de m’ennuyer, tu m’as passionné !
    J’ai hâte de lire la suite des aventures green de ces petites précieuses 🌿
    Un grand merci pour ce partage.

    • Oh c’est chouette Lili 🌿🌿🌿 Aurais-tu aussi des misères?
      Pour les Zebrina, elles ont tardé depuis le 1er juillet mais l’évolution est vraiment notable maintenant. Quand aux Fluminensis, c’est incroyable, elles se plaisent vraiment dans leur bonbonne! Ça donne vraiment envie d’essayer avec d’autres types de Tradescantia.
      Histoire à suivre donc. Merci à toi de ton intérêt!

  2. C’était loin d’être ennuyeux, au contraire ! Quel travail derrière cet article pour tout expliquer et prendre en photo l’évolution de ces merveilles ! Les photos sont vraiment très chouettes ! J’ai moi-même 2 dames jeanne dont je ne savais pas trop quoi faire, je crois que grâce à cet article, j’ai trouvé ! Merci !

  3. Oh mais c’est génial! Tu as des grandes Dame-Jeanne, sont-elles transparentes aussi?
    Je t’avoue que ce jardin embouteillé ne m’emballait pas à première vue mais après m’être informée et de plus amples recherches, cela a changé mon point de vue étant donné que les plantes y sont heureuses.
    Merci à toi, j’adore garder en souvenir l’évolution de nos plantes ;)

  4. Hihihi, toujours un pur bonheur de te lire, tu sais si bien mettre en valeur tout ce que tu entreprends…bricoles…touches,
    Ravie de t’avoir transmise ma passion 🌱🌿💕 mais shutttt garde un peu de mystère 😉

    • C’est toi qui envoies de bonnes ondes à tes bébés Sandrine!
      Comme je te l’avais annoncé, plus de doute, le même jour que je postais cet article, un bébé est bien sorti de terre 💕 c’est trop merveilleux, je suis une maman adoptive comblée!
      Encore merci et chutttt… (et oh, trop de compliments, juste du partage pour le plaisir)

  5. C’est magique… Que de merveilles dans ces bonbonnes…

  6. Je suis loin d’avoir la main verte, mais j’ai aussi placé des plantes en milieu autonome cet été et c’est tout simplement magique ! J’aime beaucoup tes dames-jeannes et comme je te l’ai déjà sûrement dit sur Instagram, elles feront de magnifiques cadeaux ! Gros bisous <3

    • Oh oui Macha, c’est tellement mini-magique, on a donc commencé en même temps? Quelle jolie coïncidence, non? Tu m’en raconteras plus ou tu nous montreras sur ton blog?
      J’essaierai de trouver d’autres Dame Jeanne en croisant les doigts pour des tailles différentes. La première avec la Zebrina sera offerte, la seconde pour nous vu que les Fluminensis sont un cadeau de Sandrine, il n’y a plus qu’à en faire des bébés et les offrir à notre tour ;)
      Plein de bisous, bon weekend!

  7. Très jolies photos . Je suis une fan des Dames Jeanne , et ton idée de composition dedans est très sympa !! Merci

    • Oh merci beaucoup à vous Delphine & Marie, je n’ai fait que m’inspirer des jolies Dames Jeanne de Sandrine ;) En tout cas, ravie de ce partage s’il peut donner des idées aux personnes qui aiment les plantes et les petits défis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *